Mon expérience d'usage
Hygiène et Cosmétique

Passer au Shampoing, Après Shampoing et le savon Solide …Mon retour d’expérience

30 novembre 2020

Passer au Shampoing, Après Shampoing et Savon solide a été une décision d’écologie avant tout.
14 millions des Bouteilles de shampoing sont vendus en France, toutes ses bouteilles sont faites en plastique. Dans leur dos, un icone pour indiquer que la bouteille doit être trié dans le recyclage.
Mais savez-vous qu’elles ne sont pas recyclés dans leur totalité ?

Source d’information CITEO, https://www.citeo.com/

En France, les bouteilles sont recyclées en un pourcentage de 58% pas assez.

Le reste est incinéré, mis dans des décharges où peuvent arriver à la mer ou les océans.
J’ai imposé le changement à ma famille (mon mari et mon petit garçon). Aucun retour négatif.
Plutôt surprise !
J’ai été encouragée à rédiger ce billet et ce retour d’expérience par une petite hirondelle à Montpellier.
Cette petite hirondelle produit artisanalement des savons solides et s’est lancée depuis peu dans la fabrication de son premier Shampoing solide.
Son argument de vente nous faire voyager de Montpellier à Porto et bien plus encore.
Vous pouvez retrouver son site internet dans ce lien :

https://www.andorinhas.eu/

Commençons avec ce retour :
Marque Druydès

Le shampoing est fait en France, végan et crueltyfree. https://druydes.com/produit/shampoing-solide-naturel-bebe/

Pour mon petit garçon, j’ai pris le shampoing pour bébés de la marque Druydès, reconnue pour sa douceur fait à base d’huile de soin de riz bio. Tous les ingrédients proviennent de l’agriculture biologique. Ce shampoing convient aux bébés, les femmes enceintes/allaitantes.

Sa peau et ses cheveux sont doux et il ne pique pas à ses petits yeux d’amour (maman amoureuse).


Savon Andorinhas

Pour les savons utilisés par mon mari et moi-même, nous utilisons les savons miel argile de la petite hirondelle Andorihnas . Ingrédients issus de l’agriculture Biologique et faits à Montpellier. https://www.andorinhas.eu/produit/savon-miel-argile/

Pour mon shampoing et Après Shampoing : Attention je parle ici de mon expérience de fille aux cheveux fins, mi-longs, méchés, pas abîmés, qui ne fait pas de brushing, pas de lisseur et qui fait très rarement de masque de soin. Je me lave les cheveux 2 fois par semaine et je les sèche au sèche-cheveux en hiver mais sans faire de brushing. En été je les laisse sécher à l’air libre.

J’utilise le shampoing et l’après shampoing de la marque les savons de Joya. Je crois qu’ils sont les seuls à proposer d’après-shampoing solide ici en France. C’est une marque familiale et artisanale implanté dans le calvados.
J’ai été attirée par leur catalogue riche de shampoings et par leur après-shampoing.
Vu que mes cheveux sont méchés blond j’ai choisi 2 références de shampoing :

shampoing Camomille-Curcuma

Le shampoing Camomille-Curcuma : Ce shampoing permet de raviver la couleur des cheveux blonds et châtains clairs en leur donnant des beaux reflets dorés.

Le shampoing solide Blue

Le shampoing solide Blue : Spécifiquement adapté aux cheveux blancs, gris, blonds clairs et les mèches. Sa composition permet de prévenir du jaunissement des cheveux blancs et illumine les reflets blonds.

Après-Shampoing

Pour l’après-shampoing, j’ai choisi l’après-shampooing nourrissant et démêlant – sans huiles essentielles car depuis que je suis petite mes cheveux sont très fins ils sont tendance à se mêler tout le temps.
Cet après-shampoing est nourrissant grâce au beurre de cacao et huile de ricin. Je peux démêler mes cheveux en sortant de la douche.

Tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique
https://lessavonsdejoya.com/

Les emballages des marques Le savons de Joya et Druydès sont naturellement biodégradables et peuvent aller dans le compost. Pour la marque Andorinhas, je les achète sans emballage car cette petite hirondelle est présente dans le marché paysan à l’Halle tropisme Montpellier, dans sa boutique dans le centre-ville de Montpellier et chez certains coiffeurs un peu partout.

Mes cheveux, ceux de mon fils et ceux de mon mari, ne sont pas sèches comment on pourrait l’imaginer.
En fait tous ses shampoings industriels rajoutent tellement des silicones, des sulfates qui donnent l’impression de douceur, de lumière mais ses ingrédients peuvent venir de l’industrie du pétrole.

Avec ses savons, shampoings et après-shampoings naturels, nous retrouvons la douceur, le soin tout en limitant au maximum notre impact envers l’environnement.

Bref je suis très contente d’avoir trouvé cet équilibre qui rythme avec l’écologie et les soins/beauté du corps et des cheveux.
Si mon article vous a plu n’hésitez à me soutenir en le partageant sur vos réseaux, un like , un commentaire me ferait plaisir.