Editoriel

La fin de la vie… partir d’une manière plus écologique

11 août 2021

Malheureusement j’ai été confrontée à la mort, il n’y a même pas 3 semaines. J’ai perdu un ami proche.  Tellement inattendu, tellement me fait si mal encore son départ. Cet ami fait partie de ma famille de cœur, comme une citation le dit « c’est le hasard qui fait la famille mais c’est le cœur qui fait les amis. Les amis sont la famille qu’on se choisit ».

La routine nous fait penser que nous avons une vie devant nous, nous vivons dans l’insouciance mais quand un malheur nous frape, c’est à ce moment là que nous réalisons que nous ne sommes pas préparés ou que nous n’avons jamais songé à la manière de comment on souhaite partir.

J’ai fait une réflexion et une recherche et je souhaite partir d’une manière qui est en accord à mes principes écologiques.

Je vais vous parler des cimetières écologiques. Une cimetière écologique est un lieu d’inhumation qui respecte l’environnement. Pas de caveaux en béton.

Il y a quelques années, j’avais lu un article qui parlait d’une innovation italienne, dans laquelle ils mettaient le corps dans une espèce d’une grosse coquille d’œuf biodégradable. Cette coquille abrite un arbre et ensuite il était planté en forêt. Fur à mesure que le corps se décompose, il nourrit l’arbre en minéraux et nutriments.  Le projet était en stade de développement.

Depuis cet article, j’ai trouvé sur le net qu’au Québec, il a été créé le premier cimentier écologique où les corps se transforment en arbres. L’entreprise funéraire BIOS a développé une patente où une espèce d’urne biodégradable contient un mélange des graines des arbres avec de compost et les cendres de la personne ou l’animal domestique.  L’arbre grandit des cendres, l’urne se dégrade sans laisser aucun déchet.

urne biodégradable
Urne Biodégradable BIOS
Cimentière Quebec



Cimètière écologique Québec

Le défunt se transforme et retourne à la vie à travers de la nature.

*Prix de l’urne pour les animaux domestiques 99 euros

*Prix de l’urne pour les personnes 140 euros

J’ai totalement adhéré à cette innovation et je souhaite partir ainsi. Vivre à travers d’un arbre et que mes enfants et mes futurs petits enfants puissent se recueillir sur lui et veiller sur lui.

En plus quoi mieux qu’un arbre qui absorbe le C02, le filtre dans ses racines et le transforme en Oxygène. Si nécessaire pour notre survie.

 En Allemagne au Sud de Berlin, il existe un cimetière forestier (bois de Nuthetal-Parforceheide) où les urnes biodégradables peuvent être plantés au pied des arbres où la famille peut planter elle-même l’arbre de leur choix, commandé en pépinière, en prévision de leur décès.

En Australie, la ville de Kemps Creek propose un cimetière écologique sans pierre tombale où un émetteur GPS est positionné dans le cercueil. Je suis moins emballée avec l’idée de mettre un appareil électronique dans la terre.

En Angleterre, il existe 270 cimetières écologiques depuis 1990.  

En France, Il existe 4 cimetières écologiques. Le Cimetière Père-Lachaise à Paris, le Cimetière vert de Pruille au Sud d’Angers , le Cimetière Municipal de Souché dans la ville de Niort et le Cimetière forestier dans la forêt d’Arbas.

Le Cimetière de Souché va loin dans l’innovation. Créé en 2014 il a pour but de réduire au maximum l’empreinte écologique et relier le visiteur à la nature. Le corps ou les cendres sont déposés en plein terre dans un cercueil ou une urne en matériaux biodégradables.

Cimetière de Souché à Niort

Les familles doivent respecter une charte :

  • Les habits du défunt doivent être en fibres naturelles
  • Les soins chimiques de conservation du corps sont strictement interdis

Pour identifier le défunt, la pierre tombale classique et remplacé par une pierre en calcaire. Dans le parc l’utilisation des pesticides est interdite.

La durée de concession va de 15 ans à 30 ans et le prix oscille entre 1500 et 2500.

Près de Toulouse en 2019 un Cimetière forestier s’est implanté dans la forêt d’Arbas. La créatrice (Société Cime’Tree) s’est inspirée du Cimetière forestier d’Allemagne (bois de Nuthetal-Parforceheide).

Les arbres de cette forêt pourront accueillir jusqu’à 216 urnes. La créatrice s’est associée à la commune Arbas et des artisans locaux.

Le partenariat avec les artisans locaux va dans la création des urnes en bois, en lin ou en feutre.

Le partenariat avec la commune d’Arbas va dans la protection de la forêt où aucune activité d’exploitation forestière pourra être accordé. Une manière de protéger nos forêts.

  • Le prix de la concession va de 175 à 200 euros pour une concession à perpetuité
  • 375 euros des frais

J’espère que ce type des projets seront plus démocratisés, je vais tenter de poser l’idée aux élus de ma commune et les élus de la métropole de Montpellier.

De plus, j’espère aussi que ce travail de recherche vous permettra à vous aussi de faire une réflexion sur la manière de comment vous souhaitez partir.

Sources :